Pédales

Vaste et délicat sujet car nous touchons au 3ième appui du vélocypède et pas des moindres… Le seul appui dynamique et donc qui nécessite toute votre attention en terme de réglages et de choix…!

Avant, on avait des cales pieds et basta; pb en cas chute, le cycliste restait accroché à ses pédales…

Depuis le milieu des années 80, LOOK a transposé son système de fixation de ses skis et l’a miniaturisé pour nous… La vraie révolution avec l’indexation des vitesses… Rappelez-vous de Lemond et Hinault alors ambassadeurs de la marque…

La LOOK Delta tout d’abord…

 

Puis TIME a emboîté le pas avec son propre système mais jusqu’au début des années 90, il fallait donc choisir son camp entre LOOK et TIME…

Ce n’est qu’à la fin des années 90 que Shimano a sorti son système SPD et SPD-R qui ont vécu avant de copier le système Delta en l’améliorant… Le SPD-SL. Vous suivez?

_DSC0550

Les ricains ont eux raisonné à l’inverse des autres fabricants en donnant le rôle de cale à la pédale et en intégrant le système de maintien dans la semelle de la chaussure, une autre révolution dans le milieu de la pédale automatique qui a fait son chemin… Et possède ses adeptes… Dont l’un des derniers et 4 fois vainqueur de Tour, Chris Froome.

Alors allez vous me dire, quel est le meilleur système? S’il y-en a un… Avantages et inconvénients… Car au final, il ne reste que 3 systèmes à présent; la pédale LOOK et sa cale Keo, la TIME et sa cale Xpresso et Speedplay (la Shimano ressemble beaucoup à l’ancienne Delta de LOOK… En mieux!)

 

  • LOOK et sa cale Keo

IMG_0030

La cale Delta a laissé la place à une cale plus compacte, la Keo.

C’est le système le plus répandu et le plus populaire.

Avantages :

  • pour quelqu’un qui débute, c’est la plus facile à enclencher/déclencher…
  • large gamme de prix, jusqu’au modèle carbone, axes titanes et roulements céramiques… Et présent en première monte… Un quasi monopole!
  • 3 types de cales selon que l’on souhaite avoir ou pas des degrés de liberté angulaire afin que le talon puisse bouger de 0, 4,5 ou 9 degrés
  • usure réduite depuis l’adoption de grips pour la marche sur cette cale

Inc :

  •  une distance axe – semelle la plus importante des 3 systèmes; nécessite de remonter sa selle de 5mm env
  • une cale toujours aussi fastidieuse à régler en orientation
  • le grip fait que le déclenchement est moins franc que sans
  • la surface de contact est la plus réduite des 3 systèmes
  • les trous pour faire passer les vis dans les cales ont tendance à récupérer boue et cailloux divers lors de la marche; à nettoyer régulièrement car ensuite l’oxydation des vis rend très difficile le changement de cales usées

Bilan : le système le plus simple mais le plus aisé à apréhender pour qui a peur de tomber lors des enclenchements / déclenchements à faire en urgence. Système qui a démocratisé la pédale auto aussi… Le premier prix est à moins de 30 eur…!

 

  • TIME et sa cale Xpresso

IMG_0073

La marque concurrente de LOOK mais Made in France également, a fait évoluer son système en version 2 avec cette fois une cale en 1 seule partie qui adopte le système 3 trous de LOOK.

Mais contrairement à LOOK, pas de soucis d’orientation de cales, on règle juste la profondeur… Simple et surtout pas de risque de se tromper et d’occasionner des pb tendineux…

Avantages :

  • réglage de cales simplifié
  • distance axe – semelle réduite
  • liberté angulaire qui évite les tendinites et Q-factor réduit (distance entre le centre de la cale et la manivelle de pédalier (possibilité en inversant les cales de faire varier cette distance…)
  • des produits très légers
  • grande surface de contact entre la pédale et la cale

Inc :

  • peut être plus délicates au début à appréhender que LOOK pour déclencher / enclencher (mais cela reste subjectif)
  • corps de pédale assez fragiles
  • cales assez fragiles à présent, éviter la marche trop longtemps (avant, les cales étaient métalliques)

 

  • Speedplay

IMG_2855

Le trublion de service! Concept complètement novateur mais à tester avant de se lancer…

Perso, je ne m’y suis jamais fait alors que d’autres ne jurent que par ce système…!

Ici le système de rétention de la cale est à insérer dans la semelle via les 3 trous… Idem on règle la liberté angulaire sur la semelle… Gaffe donc à la marche où l’on peut ramasser de la terre qui ensuite rendra l’enclenchement très difficile… A nettoyer au kärcher donc.

Avantages :

  • distance axe – pédale réduite, et minimale si l’on achète (quelques modèles très haut de gamme existent chez SIDI et Cie) des chaussures compatibles au système à 4 vis
  • cales comme TIME faciles à installer et régler (juste la profondeur)
  • une grande liberté angulaire pour ceux qui ne supportent pas d’avoir le pied fixe
  • gamme de couleur des pédales, façon sucettes acidulées

Inc : 

  • système élitiste en terme de prix
  • pas de gain de poids contrairement à la pub car les cales sont lourdes et fragiles
  • marche quasi interdite vu la taille et la fragilité de la cale mais depuis ils ont modifié leur système avec la version « Walkable »…
  • déroutant au début (et même par la suite pour moi) en terme d’enclenchement (car on enclenche à plat et non par l’avant de la cale…) et de mobilité de la cheville (je préfère limiter la mobilité à 5 degrés max…) Impression de patinette sous le pied…
  • maintenance pointue (pompe à graisse spécifique, graissage de la cale, nettoyer la cale…)
  • liberté angulaire réglable seulement sur les modèles haut de gamme
  • les couleurs deviennent moins éclatantes (sauf en noir ou gris bien sûr) et les pédales marquent plus facilement du fait de leur conception (la pédale est la partie « mâle » du système…)

 

  • Shimano SPD-SL

Shimano a copié LOOK et sa cale Delta pour en garder ses avantages et gommer ses inconvénients… Il a gardé sa grande surface d’appui pour faire des cales plus résistantes à la marche et a abaissé la distance axe – chaussure tout en gardant le système d’enclenchement – déclenchement… C’est pour cela que de nombreux pros ont adopté ce système qui ne change par leurs habitudes s’ils étaient avant sur LOOK. Une manière aussi pour Shimano d’imposer ses pédales quand ils équipent une équipes en groupes.

_DSC0550

Pas de bilan car je n’ai pas utilisé ce système très longtemps mais outre un look assez austère (pas de personnalisation de couleur comme chez Speedplay par ex), finalement pas de gros inconvénients et un système fiable pour ceux qui ne veulent pas se prendre la tête surtout s’ils ont un usage intensif de leur machine… Car les pédales sont très exposées en cas de chute ou de transport en avion; pensez à les démonter (du vécu…)

 

Réglage des cales :

 

Attention danger surtout si vous avez les ligaments du genou fragiles…

Car on parle d’un mouvement qui va se répéter jusqu’à plus de 100 fois par minute lorsque l’on sprinte par ex… Car régler la profondeur reste assez simple (l’articulation du gros orteil est assez facile à repérer et doit coïncider avec le centre de l’axe de la pédale).

Ensuite là où cela se corse pour LOOK c’est d’avoir les cales alignées selon l’axe perpendiculaire à l’axe du boîtier de pédalier car soit on aura les talons écartés vers l’extérieur soit on aura ces derniers rentrés (ou d’un seul côté)… Outre une déperdition de puissance sur la pédale, c’est le genou, les chevilles et ses tendons qui risquent de souffrir… Combien de pros il n’y a pas si longtemps suite à un changement de cales se sont récupérés une tendinite. Donc y aller à tâtons sinon le faire dans un boutique qui possède les appareils dédiés et pensez ensuite à faire des marques sur les semelles pour avoir un repère par la suite qui servira lors du prochain changement de cales!