OAKLEY: le must de la lunette de sport… 😎

Les lunettes OAKLEY? C’est d’abord un slogan dans les années 90, « Thermonuclear protection »… Fallait oser mais après tout le soleil est bien le siège d’une fusion nucléaire des noyaux d’hydrogène…! C’est aussi Greg Lemond et son écran géant sur le nez porté sur le Tour de France dans les années 80 qui apporta (comme beaucoup d’innovations dans le vélo avec les cintres et prolongateurs SCOTT, les pédales auto LOOK et ses cadres carbones, les casques GIRO…) ces lunettes de soleil avant-gardistes tant au niveau du design que des avancées techniques dans un milieu traditionaliste (hormis porter ses « Ray Ban »,  on n’avait peu de choix surtout en sport.)

 

Souvent copié, jamais égalé, OAKLEY et son logo en forme de O apposé sur les branches des lunettes fait figure de leader absolu dans le milieu de la lunette de sport mais pas que… Le ciné aussi avec Tom Cruise dans l’ouverture de Mission Impossible… Depuis 18ans, j’ai à peu près tout essayé chez eux, de l’écran de sport des M-Frame (sans charnière) portées par tous les plus grands sportifs avec l’option verres de correction incrustés dans l’écran (gain de poids, fini les écrans clipsés à la papa; mais hélas cette formule vieillissait mal…), les lunettes de ski ou de vue de tous les jours…

Les branches droites (l’une des caractéristiques aussi des montures de la marque) tiennent parfaitement, quant aux optiques solaires et le nouveau concept « PRIZM » qui permet d’améliorer la vision en fonction du sport pratiqué (en terme de contraste).

Car la lunette de sport doit pouvoir subir d’autres contraintes extrêmes en plus de l’acidité de la sueur; les nettoyages fréquents dus aux projections de poussière, de boue  ou les chutes potentielles…

L’avantage aussi de ces lunettes, c’est la possibilité de changer les pièces d’usure et de pouvoir y changer de verres en fonction de la météo en un clin d’oeil, sans que les montures vieillissent dans le temps (toute charnière apporte un point de fragilité mais pas ici…) Alors certes le prix est conséquent mais par ex, la M-Frame que j’avais gagnée en 2000 est comme neuve… Et pour les porteurs de lunettes de vue (sans une correction trop forte) peuvent faire jouer leur Mutuelle même si on tourne alors autour des 500eur la paire à sa vue… Si sa vision est stabilisée, cela vaut le coup car en vélo et plus que dans les autres sports, descendre un col à plus de 60km/h nécessite d’anticiper ses trajectoires et de voir loin sans avoir un moucheron ou une poussière qui ira se loger là où ça fait mal (du vécu pour moi lors d’une épreuve sous la pluie où suite à une projection ma cornée a été abîmée… La douleur occasionnée était juste insupportable pendant 5j, à chaque battement d’oeil…)

J’ai beau avoir testé d’autres marques (Bollé, Briko, Rudy Project ou Ray Ban), j’y reviens toujours, OAKLEY, what else…? 🙂