Casques Bell 🎩

53B4C3FA-52FC-4603-A80D-498335A208A1

Autre géant et précurseur de la calotte en polystyrène US, il a popularisé le port du casque en le rendant aéré et beau…

Mais depuis quelques années, le casque est devenu profilé, fini les ouvertures multiples, les pros roulent vite et veulent un cx optimisé…

Ensuite la mode c’est bien mais certaines marques que je ne citerai pas à vouloir faire de « l’aéro ventillé » ont sorti des sortes de casques façon Playmobil… C’est ultra-moche et ultra-cher…! Ajoutez-y les lunettes de sport (type écran de ski) au design ressorti des années 80 et on a vraiment affaire à des cyclistes pro qu’on peine à reconnaître lors des retransmissions Tv…

Ce n’est pas le cas pour le dernier casque Bell que j’ai testé l’été dernier, beau et ventillé avec l’option de pouvoir fermer les ouïes de ventillation via un ingénieux système intégré sur l’arrière du casque.

5505_20190630_101729_165691458_socialmedia

  • Modèle Star Pro Shield :

Sur le papier, il a tout pour lui et regroupe les innovations du moment; Visière Zeiss amovible, aéro mais aéré avec l’option de pouvoir occulter les entrées d’air à volonté, des sangles fines et le système d’amortissement MIPS pour une sécurité en cas de crash du casque (le casque est grosso-modo en 2 parties qui coulissent pour absorber le plus possible le choc…)

Ci-dessous l’astucieux système qui permet d’occulter ou ouvrir les ouïes d’aération, même la partie arrière… Juste avec ses doigts sans devoir enlever une coque qui se clipse par ex.

 

Bilan statique : en S/M, il me va parfaitement (58) et malgré la finesse des mousses, il est confortable. La visière est très claire et se fixe via un aimant; je l’ai retirée pour mon test car je porte des lunettes de vue mais elle améliore le Cx pour les maniaques de l’aéro en Tri ou pour les clm. De plus il est léger et se fait oublier sur la tête. Quelques réserves sur les fines sangles au réglage délicat mais précis. A voir sur des longues sorties et sur le long terme si cela ne se dérègle pas justement.

Test dynamique : testé en situation lors du triathlon de Paris et par 29 degrés pour les 40 km de vélo, le casque s’est vite fait oublier. Certes par fortes chaleurs, il faudra opter pour plus aéré mais en général, ce genre de casque coûte très cher. Ici on est déjà sur le haut du panier (le Z20 sorti depuis a encore amélioré la copie) pour un casque qui dépasse les 150 eur.

L’avantage c’est que l’on peut le porter toute l’année en fermant en partie ou entièrement ses ouïes l’hiver par ex.

Il est léger et aéré, le contrat est rempli; juste une réserve sur son vieillissement en usage intensif car mousses et sangles bien que bien finies m’ont l’air délicates.

Mention spéciale pour la visière fabriquée par l’opticien Zeiss très belle et légèrement fumée que se glisse dans une fente aimantée, classe.

Bilan dynamique : Bell avec Giro a toujours eu un coup d’avance sur la concurrence en terme d’innovation pour les casques vélo. C’est moins vrai depuis ces dernières années sur un concept qui n’a que peu évolué (une coque rigide que l’on fixe sur une coque en polystyrène expansé…) Alors qu’apporte ce modèle en sus de la concurrence :

Design&Look : 4/5

Confort : 4/5

Polyvalence : 5/5

Rapport Q/P : 3/5

Accessoires : 5/5 (visière, 2 housses, une pour le casque et une autre pour la visière en tissu type étui de lunette…)