Montage des boyaux: fin d’une tradition centenaire…? 🧮

 

DSCN6181

C’est peut-être la fin des boyaux avec l’arrivée du tubeless ou même des progrès du pneu depuis ces dernières années…

Mais voilà, cela fait des années que le tubeless essaie de « percer » mais force est de constater (les pros en premier) que la bascule n’a pas (encore) eu lieu; cela risque de bouger avec les grosses sections (i.e au-delà de 25mm) car apparemment ce qui pose problème c’est la pause du pneumatique et l’utilisation du liquide anti-crevaison (du vécu pour moi sans passer par un tubeless… A moins d’avoir un petit trou, l’efficacité du liquide est disons aléatoire).

Alors en 2012, j’ai acheté une paire de Corima à boyaux puis une paire de Zipp et ai pioché dans ce qui se fait de mieux en matière de boyaux, des Schwalbe One et des Michelin PRO4… Et là… Hormis le fait que la pose des One fut difficile sur les Corima (qui ont des flancs très hauts), la sensation de glisse et de confort, sans compter le grip sont sans équivalent ou presque avec les pneus…

Alors pour les nostalgiques comme moi, je garde ma paire de Corima et les monte de temps en temps par temps sec et ensoleillé juste pour la glisse et le poids plume des roues (moins de 1200g…!)

Je peux vous monter vos boyaux pour 10eur par roue avec de la colle Mastik One de Vittoria.